Message du Secrétaire général de L’ONU à l’occasion de la journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves

25 mars 2019

La traite transatlantique des esclaves a été l’une des manifestations les plus effroyables de la barbarie humaine.

N’oublions jamais ces crimes et les séquelles qu’ils ont eues, en Afrique et au-delà, par-delà les siècles.

Par son programme éducatif « En mémoire de l’esclavage », l’ONU s’efforce de faire en sorte que leur leçon soit retenue et appliquée.

Les esclaves étaient aux prises avec un système juridique qu’ils savaient coupable.

Bien souvent, ces femmes et ces hommes ont donné leur vie dans l’espoir de la liberté.

Leur histoire, celle d’une juste résistance contre leurs oppresseurs, doit être racontée.

En cette Journée internationale de commémoration, nous rendons hommage aux millions de victimes de cette cruauté sans nom, femmes, hommes et enfants d’Afrique, à qui la dignité humaine a été refusée.

Nous leur rendons hommage en nous élevant aujourd’hui contre les formes persistantes d’esclavage, en rappelant les dangers contemporains du racisme et en garantissant la justice et l’égalité des chances pour toutes les personnes d’ascendance africaine.

Je vous remercie.