Message du Secrétaire général à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

 21 mars 2019

Des enfants derrière une clôture qui les sépare de la communauté blanche proche de Johannesburg pendant l’Apartheid en Afrique du Sud. Photo ONU

La Journée internationale pour lélimination de la discrimination raciale est loccasion de renouveler la promesse commune de mettre un terme au racisme, à la discrimination raciale, à la xénophobie et à lintolérance qui y est associée, à lantisémitisme et à la haine envers les musulmans. Le récent massacre dans deux mosquées de la Nouvelle‑Zélande est la dernière tragédie découlant de ce poison. 

Aucun pays ou peuple nest à labri de la haine raciale et religieuse et du terrorisme des fanatiques. Je suis profondément alarmé par la montée récente de la xénophobie, du racisme et de lintolérance. Le discours de haine se répand dans la société comme un feu de prairie par les médias sociaux et la radio. Il se propage tant dans les démocraties progressistes que dans les États autoritaires. 

Ces forces obscurantistes mettent en péril les valeurs démocratiques, la stabilité sociale et la paix. Lorsque des personnes sont attaquées physiquement, verbalement ou dans les médias sociaux du fait de leur race, de leur religion ou de leur origine ethnique, toute la société sen trouve diminuée. Il est fondamental que nous nous unissions tous pour faire front commun et défendre les principes dégalité et de dignité humaine. 

Nous devons tous œuvrer plus dur pour réparer les fissures et réduire les clivages qui sont si fréquents dans nos sociétés daujourdhui. Nous devons favoriser la compréhension mutuelle et faire en sorte que la diversité prospère. Nous devons également contrecarrer et rejeter les responsables politiques qui exploitent les différences à des fins électorales. 

Nous devons également nous demander pourquoi autant de personnes se sentent exclues et cèdent aux messages dintolérance de lautre. Nous devons inciter chacun à défaire la notion néfaste et fallacieuse de supériorité raciale. Aujourdhui encore, des décennies après la pseudo-science des nazis qui a entraîné la Shoah, le discours néonazi et de la suprématie blanche non seulement persiste mais connaît un nouvel élan. Il nous faut enterrer ces idées mensongères une fois pour toutes. 

Ensemble, soyons déterminés à lutter contre le racisme et la discrimination, quel quen soit le lieu. Réfléchissons à la manière de promouvoir la non-discrimination dans chaque pays et à tous les niveaux. Nous partageons tous une humanité commune. Nous sommes tous égaux. Nous devrions veiller à notre bien-être réciproque.