« Kwibuka 20 »: campagne et commémoration du 20e anniversaire du génocide au Rwanda

Vue partielle des participants

Vue partielle des participants

Bujumbura, le 7 avril 2014 – Une cérémonie de lancement de la campagne dénommée « kwibuka 20 » a été organisée à Bujumbura le 28 février 2014 par l’Ambassade du Rwanda au Burundi, pour annoncer le début de la campagne de commémoration du 20e anniversaire du génocide au Rwanda. Le Centre Information des Nations unies (CINU) a participé à cette activité en installant son exposition photo intitulée, « les leçons tirées du génocide au Rwanda » qui a été visité par près de cinq cent personnes présentes à la cérémonie.

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Parfait Onanga Anyanga a présenté un discours devant cette assemblée et exprimé tout le soutien de l’Organisation des Nations Unies au peuple rwandais. Il a présenté les dispositions prises par les Nations Unies pour prévenir les génocides ultérieurs. Il a aussi rappelé les activités de la Cour pénale internationale, des tribunaux internationaux et des tribunaux nationaux. « Le Tribunal pénal international pour le Rwanda, avec la coopération du Rwanda et d’autres Etats, continue de poursuivre des gens pour leur responsabilité présumée dans le génocide », a-t-il dit. Le chargé d’affaires de l’ambassade du Rwanda a rappelé quant à lui que pour les Rwandais, il s’agit de se souvenir des vies perdues, de faire preuve de solidarité avec les survivants et de s’unir, afin que ces actes ne se reproduisent plus jamais dans le pays. L’événement s’est déroulé en présence de quelques membres du gouvernement, des diplomates, des dirigeants des institutions internationales, ainsi que des rwandais résidant au Burundi. Un jeune rescapé de ce génocide a fait un témoignage émouvant des atrocités qui ont caractérisé le massacre de plus de 800.000 tutsis au Rwanda en 1994. La commémoration du 20e anniversaire du génocide au Rwanda a eu lieu le 7 avril 2014 à Bujumbura et a bénéficié encore une fois de l’appui du CINU qui a redéployé son exposition photo ainsi que des affiches dans la salle de la commémoration.

Mme Rosine Sori Coulibaly, Coordinatrice Résidante du Système des Nations Unies lors de son discours

Mme Rosine Sori Coulibaly, Coordinatrice Résidante du Système des Nations Unies lors de son discours

La Coordonnatrice Résidente des Nations unies, Rosine Sori-Coulibaly qui a représenté l’Organisation dans ces cérémonies a rappelé que le chemin est encore long pour pleinement intégrer et mettre en œuvre les leçons tirées de l’échec de la communauté internationale au Rwanda. Elle a plaidé pour un engagement collectif et individuel  à travailler pour que le monde ne soit plus témoin de nouvelles tragédies.  Elle a appelé à la vigilance alors que l’intolérance continue de gagner du terrain dans de nombreux pays et que de nombreux peuples sont persécutés sur des bases ethniques, religieuses ou communautaires. Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui a pris part à la cérémonie de commémoration de cet anniversaire à Kigali au Rwanda a indiqué que l’ONU ressent toujours la «honte» de n’avoir pas pu empêcher ce génocide. Il a salué le «courage remarquable» des membres de l’ONU au Rwanda à l’époque. «Nous aurions pu faire beaucoup plus. Nous aurions dû faire beaucoup plus. Les Casques bleus ont été retirés du Rwanda au moment où l’on en avait le plus besoin (…) En l’espace d’une génération, la honte ne s’est pas effacée», a-t-il déclaré.