Archives par étiquette : élimination de la violence à l’égard des femmes

Elimination de la violence à l’égard des femmes : pour le chef de l’ONU, « il reste encore beaucoup à faire »

Centre d’actualités de l’ONU

Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes et le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, participent à la commémoration officielle de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes 2017 au siège des Nations Unies. Photo: ONU / Eskinder Debebe

22 novembre 2017 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné mercredi que l’éradication de la violence faite aux femmes et aux filles requiert une volonté politique forte, des ressources accrues et une action coordonnée.

« Chaque femme et chaque fille a le droit à une vie sans violence. Pourtant, cette rupture des droits humains se produit de diverses manières dans chaque communauté », a déclaré M. Guterres dans un discours prononcé au siège de l’ONU à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Continuer la lecture

Violence à l’égard des femmes : l’ONU réclame une prévention et une intervention dignes de ce nom

Radio de l’ONU                                                                                   Télécharger

La violence à l'égard des femmes et des filles est une violation des droits humains” – Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU. Photo: Belinda Mason, Silent Tears

La violence à l’égard des femmes et des filles est une violation des droits humains” – Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU. Photo: Belinda Mason, Silent Tears

25 novembre 2016 – En cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est félicité vendredi de la prise de conscience du monde concernant ce fléau mais a estimé qu’il fallait faire bien davantage pour transformer cette prise de conscience en une prévention et en une intervention dignes de ce nom.

« La violence à l’égard des femmes et des filles impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. Lorsque les femmes ne peuvent pas travailler en raison de la violence, leur emploi peut s’en trouver menacé, les empêchant de se procurer des revenus qui leur font cruellement défaut, remettant en cause leur autonomie et nuisant à leur capacité de rompre des relations avec des partenaires violents », a noté M. Ban dans un message.

Continuer la lecture