Archives par étiquette : Droits de l’homme

Journée de la liberté de la presse : l’ONU appelle à protéger les journalistes menacés par la répression

Centre d’actualités de l’ONU

Photo: ONU/Evan Schneider

2 mai 2017 – A la veille de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a demandé de faire cesser toutes les formes de répression à l’encontre des journalistes et de protéger ces derniers.

« Les journalistes se rendent dans les endroits les plus dangereux pour prêter leur voix à ceux qui n’en ont pas. Les professionnels des médias sont confrontés à la diffamation, aux agressions sexuelles, aux emprisonnements, aux coups et blessures et même à la mort », a souligné M. Guterres dans un message pour cette journée qui a pour thème :  »Des esprits critiques pour une période critique ».

Continuer la lecture

Burundi : la Commission d’enquête sur les droits de l’homme de l’ONU déplore l’absence de collaboration des autorités

Centre d’actualités de l’ONU

Des manifestants lèvent leurs mains devant la police dans le quartier Musaga de Bujumbura, au Burundi, le 4 mai 2015. Photo: IRIN / Phil Moore (archives)

13 mars 2017 – Devant le Conseil des droits de l’homme, le Président de la Commission d’enquête chargée de mener une enquête sur les violations des droits de l’homme commises au Burundi depuis avril 2015, Fatsah Ouguergouz, a regretté lundi que les autorités burundaises n’aient, à ce jour, pas souhaité collaborer avec la Commission qu’il préside.

S’exprimant dans le cadre d’une mise à jour orale, M. Ouguergouz s’est dit préoccupé par la gravité et par l’ampleur des allégations de violation des droits de l’homme au Burundi et, malgré la libération récente de prisonniers politiques, par les restrictions aux libertés publiques qui y perdurent.

Continuer la lecture

Burundi : la Commission d’enquête dénonce la poursuite de graves violations des droits humains

Radio de l’ONU                                                                                                 Télécharger

13 mars 2017 – La Commission d’enquête sur le Burundi s’est inquiétée, ce lundi à Genève «par l’ampleur et la gravité des violations des droits de l’homme » dans ce pays. « Sur la base d’une série de premiers entretiens que nous avons menés avec diverses sources, il ressort que les tendances observées en 2015 et 2016 persisteraient », ont souligné les enquêteurs de l’ONU.

La Commission d’enquête fait état d’une persistance d’allégations de violations des droits à la vie et à l’intégrité physique, évoquant en particulier la multiplication des disparitions forcées. Les arrestations, notamment des opposants au régime, continuent d’être rapportées tout comme les allégations de torture. « D’après les informations portées à notre connaissance, les violations du droit à la vie et à l’intégrité physique de la personne persistent au Burundi, fait remarquer Fatsah Ouguergouz, Président de la Commission d’enquête sur le Burundi. Même si par rapport à 2015 elles semblent être commises d’une manière plus clandestine ou prendre de nouvelles formes. Les allégations de disparitions forcées se sont multipliées, tout comme celles faisant état de recours à des lieux de détention non officiels. Une peur profonde semblerait s’être installée au sein de la population burundaise ».

Continuer la lecture

Face à la progression des populismes et des extrémismes, l’ONU appelle à défendre l’universalité des droits de l’homme

Centre d’actualités de l’ONU

Le Conseil des droits de l’homme à Genève. Photo ONU/Elma Okic

27 février 2017 – À l’ouverture de la 34ème session du Conseil des droits de l’homme, lundi à Genève, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a affiché sa détermination à défendre « aussi souvent et aussi longtemps que cela sera nécessaire » les droits de l’homme et ses défenseurs, soulignant l’urgence du contexte actuel.

« Le mépris des droits de l’homme est une maladie, une maladie qui se propage partout (…). Une maladie que le Conseil des droits de l’homme doit contribuer à éradiquer », a déclaré M. Guterres à l’occasion de sa première intervention devant le Conseil.

Continuer la lecture

RDC : le Haut-Commissaire aux droits de l’homme appelle à l’arrêt immédiat des massacres

Centre d’actualités de l’ONU

20 février 2017 – Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a demandé lundi au Gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) de prendre des mesures immédiates pour mettre un terme aux violations généralisées des droits de l’homme, y compris les exécutions sommaires apparentes.

« Il y a plusieurs allégations crédibles de violations massives des droits de l’homme dans les régions du Kasaï, du Kasaï central, du Kasaï oriental et de Lomami, dans le contexte d’une forte détérioration de la situation sécuritaire, y compris des personnes ciblées par des soldats pour leur prétendue affiliation avec une milice locale », a déclaré M. Zeid dans un communiqué. « Il est temps d’arrêter une réaction militaire brutale qui ne fait rien pour s’attaquer aux causes profondes du conflit entre le gouvernement et les milices locales mais vise plutôt les civils sur la base de leurs liens présumés avec les milices », a-t-il souligné.

Continuer la lecture

Les mesures américaines suspendant la réinstallation de réfugiés devraient être levées, selon le chef de l’ONU

Centre d’actualités de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, devant la presse. Photo ONU/Manuel Elias

1 février 2017 – Réagissant à la récente suspension par les Etats-Unis de leur programme de réinstallation des réfugiés, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré mercredi que la réinstallation est souvent « la seule solution possible » pour les personnes fuyant les conflits et les persécutions, et que la politique américaine « devrait être supprimée tôt ou tard ».

Interrogé par des journalistes sur l’impact du décret signé par le Président américain Donald Trump le 27 janvier, qui suspend notamment le programme américain de réinstallation des réfugiés pendant 120 jours, interdit l’entrée de réfugiés de sept pays majoritairement musulmans pendant 90 jours et suspend l’entrée des Syriens indéfiniment, le chef de l’ONU a déclaré que la réinstallation est « indispensable » et que « les États-Unis ont toujours été à l’avant-garde de la protection des réfugiés ».

Continuer la lecture

Journée de la mémoire de l’Holocauste : l’ONU s’inquiète du retour de l’intolérance

Centre d’actualités de l’ONU

27 janvier 2017 – A l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste célébrée chaque 27 janvier, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est engagé à être aux avant-postes de la bataille contre l’antisémitisme et tous les autres visages de la haine.

« Aujourd’hui, nous honorons la mémoire des victimes de l’Holocauste, tragédie sans précédent de l’histoire de l’humanité », a déclaré M. Guterres dans un message. « L’humanité doit se souvenir que l’Holocauste a été une tentative systématique d’élimination des Juifs et de nombreuses autres personnes ».

Continuer la lecture

Rétrospective 2016: RDC, Burundi et Soudan du Sud, une année des droits humains en trois chapitres

Radio de l’ONU                                                                                Télécharger

Manifestations dans les rues de Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC) les 19 et 20 décembre 2016. Photo: MONUSCO

Manifestations dans les rues de Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC) les 19 et 20 décembre 2016. Photo: MONUSCO

28 décembre 2016 – L’année 2016 s’achève en Afrique subsaharienne entre espoir et désespoir. Et les bonnes nouvelles nous sont venues de Dakar en mai dernier quand l’ancien Président tchadien, Hissène Habré a été condamné à la prison à vie pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Une reddition des comptes et une lutte contre l’impunité qui ne font pas oublier les profondes sources de préoccupation de la communauté internationale sur ce continent.

L’année des droits humains en Afrique se décline ainsi en trois chapitres, avec d’abord la fragilité de la situation politique et du durcissement au Burundi. Inquiétudes également au Soudan du Sud où beaucoup d’observateurs redoutent le spectre d’un conflit ethnique, « avec un potentiel de génocide ». Et pour d’autres pays comme la République démocratique du Congo, cette année est marquée par le risque de déstabilisation que l’absence de règlement consensuel de la crise politique actuelle faisait peser sur Kinshasa.

Continuer la lecture

Genève : le Chef des droits de l’homme de l’ONU préoccupé par la « tragédie d’Alep » et le durcissement au Burundi

Radio des l’ONU                                                                                   Télécharger

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein. Photo : ONU / Jean-Marc Ferré

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein. Photo : ONU / Jean-Marc Ferré

30 novembre 2016 – Lors d’un dialogue informel avec le Conseil des droits de l’homme ce mercredi à Genève, Zeid Ra’ad Al Hussein s’est inquiété de la volonté des autorités burundaises de procéder à un recensement ethnique des fonctionnaires civils. Il s’agirait d’un inventaire basé sur l’ethnie et la région de provenance de ces fonctionnaires.

Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme s’est aussi préoccupé du sort des civils syriens d’Alep-Est.

Le Chef des droits de l’homme de l’ONU a dénoncé le « cauchemar syrien qui viole manifestement les normes les plus fondamentales des droits humains et la moindre parcelle d’humanité ».

Continuer la lecture

Burundi : des experts de l’ONU exhortent le gouvernement à protéger les civils

Centre d’actualités de l’ONU

Dans le camp de réfugiés de Ndutu en Tanzanie, Abdul Yamuremye et sa famille ont fui la violence au Burundi. Photo HCR/Benjamin Loyseau (archives)

Dans le camp de réfugiés de Ndutu en Tanzanie, Abdul Yamuremye et sa famille ont fui la violence au Burundi. Photo HCR/Benjamin Loyseau (archives)

29 novembre 2016 – Le Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD) a demandé mardi au gouvernement du Burundi de prendre des mesures rapides et efficaces pour protéger les civils, notamment l’admission immédiate d’un contingent de la police des Nations Unies pour surveiller la situation en matière de sécurité et de droits humains dans le pays.

Le fait que les milices armées intimident ouvertement les gens démontre « la réticence ou l’incapacité du gouvernement à protéger les civils », a souligné le Comité dans une décision rendue dans le cadre de sa procédure d’alerte rapide et d’action urgente. Le Comité a également exprimé sa profonde préoccupation à l’égard d’un questionnaire de la fonction publique publié le 8 novembre et demandant aux fonctionnaires d’indiquer leur appartenance ethnique.

Continuer la lecture