Archives par étiquette : diplomatie préventive

Dans un monde « chaotique », le chef de l’ONU appelle à regagner la confiance des peuples envers le multilatéralisme

Centre d’actualités de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres. Photo: ONU/Violaine Martin (archives)

18 février 2017 – Soulignant la complexité et l’interdépendance des nombreux conflits en cours, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé samedi à relancer « une diplomatie pour la paix » pour contrer la menace du terrorisme mondial et regagner la confiance des populations se sentant laissées pour compte.

« Nous vivons dans un monde dangereux. Nous assistons à une multiplication de nouveaux conflits, de vieux conflits semblent ne jamais mourir – que ce soit en Afghanistan ou en Somalie », a déclaré M. Guterres lors d’une allocution à la Conférence sur la sécurité de Munich, en Allemagne. Le chef de l’ONU a souligné que beaucoup de ces conflits sont liés à la fragilité des Etats, s’internationalisent, « et la vérité est qu’ils se sont développés dans un monde où les relations de pouvoir sont devenues obscures ».

Continuer la lecture

Le chef de l’ONU appelle l’Organisation à faire de la prévention des conflits sa priorité

Centre d’actualités de l’ONU

António Guterres (centre) s’exprime pour la première fois devant le Conseil de sécurité en tant que Secrétaire général sur la question de la prévention des conflits et la pérennisation de la paix. A sa droite: Margot Wallström, Ministre des affaires étrangères de la Suède, qui préside le Conseil pour le mois de janvier. Photo: ONU/Rick Bajornas

10 janvier 2017 – A l’occasion d’un débat au Conseil de sécurité sur la prévention des conflits et la pérennisation de la paix, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a estimé mardi que l’Organisation devait faire de la prévention sa priorité, soulignant que trop de temps et de ressources sont dépensés pour répondre aux crises au lieu de les prévenir.

« La prévention n’est pas seulement une priorité, c’est la priorité. Si nous sommes à la hauteur de nos responsabilités, nous sauverons des vies, réduirons les souffrances et donnerons de l’espoir à des millions de personnes », a dit M. Guterres lors de sa première intervention en tant que chef de l’ONU devant les membres du Conseil.

Continuer la lecture