Conseil des droits de l’homme : le Burundi réagit aux accusations des enquêteurs de l’ONU

Radio de l’ONU                                                             Écouter/ Télécharger

A general view of participants during of the 33nd ordinirary session of the Human Right Council. 13 September 2016. UN Photo / Jean-Marc Ferré

A general view of participants during of the 33nd ordinirary session of the Human Right Council. 13 September 2016. UN Photo / Jean-Marc Ferré

27 septembre 2016 – Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a examiné, ce mardi à Genève, le rapport de la Mission d’enquête des Nations unies sur les violations des droits de l’Homme au Burundi. Lors de cette mise à jour orale, les experts sont revenus sur certaines des violations enregistrées, y compris des viols, des abus qui sont, selon les enquêteurs, clairement motivés par la haine ethnique. Mais ce document accablant a été rejeté en bloc par Bujumbura.

Arrestations arbitraires, détentions massives, disparitions forcées, exécutions à grande échelle, assassinats ciblés, torture et mauvais traitements généralisés. Devant le Conseil des droits de l’homme ce mardi après-midi à Genève, la mission d’enquête des Nations unies au Burundi a réitéré les mêmes griefs et les nombreux crimes attribués essentiellement à la police et au service de renseignement (SNR). Bien que des assassinats ciblés et attaques à la grenade aient également été attribués à des groupes d’opposition armés, la grande majorité des violations documentées ont été perpétrés par le personnel dédié à la sécurité de l’État et les Imbonerakure, travaillant souvent main dans la main. Lire la suite

Tribune libre : Une décennie jalonnée d’épreuves, une époque riche d’opportunités

par Ban Ki-moon

Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.

27 septembre 2016 – Le monde dans lequel nous vivons est en proie à des problèmes colossaux. Des gouffres de défiance séparent les citoyens de leurs dirigeants. Usant de la rhétorique du « nous contre eux », les extrémistes poussent chacun à choisir son camp. La Terre nous accable par la montée du niveau des mers et des chaleurs sans précédent. Cent trente millions de personnes ont besoin d’une aide vitale, dont des dizaines de millions d’enfants et de jeunes : notre prochaine génération est déjà menacée.

Pourtant, après dix ans à ce poste, je suis convaincu que nous avons le pouvoir de mettre fin à la guerre, à la pauvreté et à la persécution, de combler le fossé entre les riches et les pauvres, et de faire place aux droits dans la vie de tous. Avec les 17 objectifs de développement durable, nous nous sommes dotés d’un nouveau programme pour un avenir meilleur. Et avec l’Accord de Paris sur les changements climatiques, nous sommes en train de relever le grand défi de notre temps. Lire la suite

Journée de la paix : l’ONU invite les belligérants à observer un cessez-le-feu de 24 heures

Centre d’actualités de l’ONU

Des colombes lâchées lors d’une cérémonie pour célébrer la Journée de la paix. Photo ONU/Mark Garten (archives)

Des colombes lâchées lors d’une cérémonie pour célébrer la Journée de la paix. Photo ONU/Mark Garten (archives)

21 septembre 2016 – A l’occasion la Journée internationale de la paix qui est célébrée chaque année le 21 septembre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a invité mercredi les belligérants du monde entier à déposer les armes et à observer un cessez-le-feu de 24 heures.

« La valeur symbolique d’une journée sans combats nous rappelle de façon opportune que les conflits peuvent et doivent prendre fin », souligne-t-il dans un message.

Lire la suite

Un an après l’adoption des ODD : Poursuivre sur notre lancée

Par David Nabarro

David Nabarro est Conseiller spécial auprès du Secrétaire général pour le Programme de développement durable et le changement climatique à l’horizon 2030

David Nabarro est Conseiller spécial auprès du Secrétaire général de l’ONU pour le Programme de développement durable et le changement climatique à l’horizon 2030

21 septembre 2016 – Il y a un an, les dirigeants de 193 pays se sont réunis pour s’engager à mettre fin à la pauvreté, combattre le changement climatique et lutter contre les injustices. Ils sont convenus d’un plan pour l’avenir du monde et de ses habitants. Ce plan, le Programme de développement durable à l’horizon 2030, promet un avenir plus radieux à des milliards de personnes dans le monde, mais aussi à la planète tout entière.

Faire des 17 objectifs de développement durable (ODD) du programme une réalité d’ici à 2030, c’est là une entreprise parmi les plus ambitieuses jamais menées par la communauté internationale. Je reste convaincu que si l’on place les gens au cœur de toutes nos actions, si l’engagement des parties prenantes ne fléchit pas et si l’esprit de partenariat continue de régner, nos chances de succès sont excellentes au cours des 14 prochaines années. Lire la suite

Message du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la journée internationale de la paix

Le 21 septembre 2016

F 2016 Intl Day of Peace Poster copieChaque année, à l’occasion de la Journée internationale de la paix, l’Organisation des Nations Unies invite les belligérants du monde entier à déposer les armes et à observer un cessez-le-feu de 24 heures. La valeur symbolique d’une journée sans combats nous rappelle de façon opportune que les conflits peuvent et doivent prendre fin.

Mais la paix ne se réduit pas à une simple trêve. Elle implique de bâtir à l’échelle mondiale une société dont les membres vivent à l’abri de la pauvreté et bénéficient tous de la prospérité, une société où tous grandissent ensemble, unis par la solidarité de la grande famille universelle. Lire la suite

Burundi : une enquête de l’ONU réclame une action forte au vu des violations graves, généralisées et systémiques

 Centre d’actualités de l’ONU

Des réfugiés burundais dans un camp à Lucenda, en République démocratique du Congo. Photo PAM/Leonora Baumann

Des réfugiés burundais dans un camp à Lucenda, en République démocratique du Congo. Photo PAM/Leonora Baumann

20 septembre 2016 – Le rapport final de l’Enquête indépendante des Nations Unies sur le Burundi (EINUB) publié mardi décrit d’abondantes preuves de violations graves des droits de l’homme par le gouvernement et des personnes qui lui sont associées, violations qui pourraient constituer des crimes contre l’humanité.

Au vu de leurs enquêtes qui « suggèrent des schémas de violations généralisées et systémiques », de l’histoire de violence inter-ethnique et d’impunité du pays et du danger d’une spirale de violence à grande échelle, les experts ont exhorté le gouvernement du Burundi, l’Union africaine, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, le Conseil de sécurité et d’autres acteurs internationaux à prendre une série de mesures robustes afin de préserver les réalisations obtenues dans le cadre des Accords d’Arusha et de la Constitution de 2005, qui ont conduit à la plus longue période de paix que le Burundi ait connue depuis son indépendance.

Lire la suite

Lors d’un Sommet à New York, l’ONU s’engage à protéger les droits des réfugiés et migrants

Centre d’actualités de l’ONU  

Début 2016, des bénévoles grecs aident un enfant en bas âge à sortir d’un bateau ayant atteint les côtes de l’ile Lesbos, après avoir traversé la mer Égée depuis la Turquie. Photo : HCR / Achilleas Zavallis

Début 2016, des bénévoles grecs aident un enfant en bas âge à sortir d’un bateau ayant atteint les côtes de l’ile Lesbos, après avoir traversé la mer Égée depuis la Turquie. Photo : HCR / Achilleas Zavallis

19 septembre 2016 – Réunis en sommet lundi au siège de l’ONU à New York, des dizaines de dirigeants du monde ont adopté lundi une déclaration dans laquelle ils s’engagent à protéger les droits des réfugiés et des migrants, à sauver des vies et à partager la responsabilité du soutien et de l’accueil de ces réfugiés et migrants.

« Le sommet d’aujourd’hui représente une avancée dans nos efforts collectifs pour faire face aux défis liés à la mobilité humaine », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans un discours à l’ouverture de ce sommet.

Lire la suite

RDC : l’ONU condamne des violences meurtrières et appelle au calme

Centre d’actualités de l’ONU    

Des policiers tentant de maintenir l’ordre durant des manifestations à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, en 2015. Photo: MONUSCO (archives)

Des policiers tentant de maintenir l’ordre durant des manifestations à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, en 2015. Photo: MONUSCO (archives)

19 septembre 2016 – Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé lundi sa profonde préoccupation concernant des affrontements violents entre des manifestants et les forces de l’ordre à Kinshasa et dans plusieurs autres localités en République démocratique du Congo (RDC).

Le chef de l’ONU « condamne la violence qui a déjà provoqué la mort d’au moins 17 personnes, dont trois policiers dans la capitale », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Lire la suite

Ensemble, agissons pour les réfugiés et les migrants

par Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU

Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU

17 septembre 2016 – De toutes les questions qui préoccupent à l’heure actuelle la communauté internationale, celle des réfugiés et des migrants est sans doute la plus propice aux manipulations des démagogues de tous bords. Opposer le « nous » au « eux », tactique irresponsable hors d’âge, a été utilisée de tous temps par des individus mûs par leur intérêt particulier pour nier nos valeurs humaines communes. La recette n’est pas nouvelle, donc, mais à une époque où le nombre de gens jetés sur les routes est plus élevé que jamais, et où les nouvelles se répandent en quelques clics, nous assistons à une poussée xénophobe, qui bien trop souvent s’exprime par la violence. Lire la suite

Journée de la paix : l’ONU appelle les citoyens du monde à se faire les champions du développement durable

Centre d’Actualités de l’ONU

La cérémonie de la Cloche de la paix au siège de l’ONU, à New York. Photo ONU/Rick Bajornas

La cérémonie de la Cloche de la paix au siège de l’ONU, à New York. Photo ONU/Rick Bajornas

16 septembre 2016 – A quelques jours de la Journée internationale de la paix qui est officiellement célébrée chaque année le 21 septembre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi les citoyens du monde entier à exprimer leur attachement à la paix en devenant des champions des Objectifs de développement durable (ODD).

Lire la suite