Ce que nous attendons du Sommet humanitaire

Visit to Yemen, Faj Attan neighbourhood of Sana'a. Credits OCHA . Philippe Kropf2

Stephen O’Brien, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d‘urgence en visite à Faj Attan (Yémen) tout près de Sana’a© OCHA/Philippe Kropf

La semaine prochaine, à l’occasion du premier Sommet humanitaire mondial de l’histoire à Istanbul, des dirigeants de gouvernements, d’agences internationales, du secteur privé et de la société civile vont se réunir pour annoncer leur engagement à affronter les défis majeurs auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui.  Lire la suite

Tribune libre sur les réfugiés et les migrant

Humanitaire22Mai 2016 En septembre prochain, l’Assemblée générale des Nations Unies réunira les dirigeants de la planète pour évoquer l’un des défis majeurs de notre temps : comment agir face aux déplacements massifs de réfugiés et de migrants.

Les guerres, les violations des droits de l’homme, le sous-développement, le changement climatique et les catastrophes naturelles poussent des populations entières sur les routes de l’exode, dans des proportions jamais vues depuis que nous disposons de données fiables. Plus de 60 millions de personnes – dont la moitié d’enfants – ont fui les violences et les persécutions et se retrouvent maintenant réfugiées ou sont déplacées dans leur propre pays. S’y ajoutent 225 millions de migrants qui ont quitté leur pays à la recherche d’une vie meilleure ou simplement pour survivre. Lire la suite

Qui devrait diriger l’ONU?

Cette année, l’Organisation des Nations Unies va désigner son prochain Secrétaire général. Il nous faut le meilleur candidat possible.

Mogens Lykketoft, Président de l’Assemblée générale des Nations Unies  à sa soixante-dixième session

Mogens Lykketoft, Président de l’Assemblée générale des Nations Unies
à sa soixante-dixième session

Le poste de Secrétaire général est souvent décrit comme la tâche la plus ingrate au monde.

Il suffit de penser aux dossiers qui attendent le prochain Secrétaire général, lorsqu’il prendra la relève le 1er janvier 2017, pour s’en convaincre : des conflits effroyables se poursuivent dans certaines régions du Moyen-Orient, de l’Afrique et de l’Europe, causant des souffrances abominables; l’extrémisme violent nous menace tous; les femmes et les filles continuent d’être l’objet de discriminations; on assiste à une montée inquiétante de la xénophobie; plus de 800 millions de personnes luttent pour échapper à la pauvreté extrême; on compte près de 60 millions de déplacés dans le monde; il faut saisir d’urgence la chance qui nous est offerte de combattre les changements climatiques et d’atteindre les objectifs de développement durable avant qu’il ne soit trop tard; l’ONU doit s’adapter aux difficultés du monde actuel et servir ses nouveaux objectifs. Lire la suite

La politique internationale en matière de drogues n’est pas une fin en soi, mais le moyen de faire passer la personne avant tout

Yury Fedotov, le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime

Yury Fedotov, le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime

Margaret Thatcher, ancienne Première Ministre britannique, a eu un jour cette formule devenue célèbre: le consensus, c’est “l’abandon de toutes les convictions”. Permettez-moi de m’inscrire en faux contre cette affirmation.

J’ai assisté tout dernièrement à Vienne, au petit matin, dans une salle de conférence bondée, à une course contre la montre à laquelle les pays se livraient pour s’accorder sur un document final concernant la politique en matière de drogues. Lire la suite

Comment l’ONU affronte les abus sexuels d’enfants commis par ses troupes

Parfait Onanga-Anyanga

Parfait Onanga-Anyanga, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la République Centrafricaine

Parfait Onanga-Anyanga, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la République Centrafricaine

Il y a quelques jours, j’ai appris à mon réveil qu’une nouvelle horrible allégation visait, encore, des personnels de la mission des Nations Unies en République Centrafricaine, l’opération de maintien de la paix que je dirige.

Je lis que des Casques bleus sont soupçonnés d’avoir violé une jeune fille de 14 ans dans une petite ville située dans les contrées reculées du centre de ce gigantesque pays. Alors que je commençais tout juste à réagir à cette nouvelle profondément choquante, une série de nouvelles allégations datant de 2014 et 2015 était portée à mon attention par des collègues de l’UNICEF et du HCR, l’agence de l’ONU en charge des réfugiés. Lire la suite

D’un plafond de verre à un sol jonché de tessons

Message prononcé par le Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la Journée internationale de la femme le 08 mars 2016

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l'ONU

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’ONU

Au cours de mon enfance, pendant l’après-guerre en Corée, je me souviens d’une tradition que j’avais observée, qui m’avait intrigué : les femmes qui allaient accoucher laissaient leurs chaussures sur le seuil de la porte et lançaient un coup d’œil apeuré. « Elles se demandent si elles vont jamais les porter à nouveau », m’avait expliqué ma mère.

Plus d’un siècle plus tard, ce souvenir continue de me hanter. Dans les régions pauvres dans le monde d’aujourd’hui, les femmes risquent encore de mourir en couches, alors que la mortalité maternelle fait partie des nombreux dangers évitables. Des bébés de sexe féminin subissent trop souvent encore des mutilations génitales. Des filles sont attaquées en chemin à l’école. Des corps de femmes deviennent des zones de bataille pendant les guerres. Des veuves marginalisées s’appauvrissent. Lire la suite

Visite du Secrétaire général de l’ONU au Burundi

 

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l'ONU accueilli par le Premier Vice-président de la République du Burundi, Gaston Sindimwo à l'aéroport international de Bujumbura

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’ONU accueilli par le Premier Vice-président de la République du Burundi, Gaston Sindimwo à l’aéroport international de Bujumbura.

Bujumbura, le 23 février 2016 – Le Secrétaire général de l’ONU est arrivé à Bujumbura le 22 février 2016 pour une mission de visite de deux jours au Burundi. Il a été accueilli par le Premier Vice-président de la République, Gaston Sindimwo, le Ministre des Affaires Etrangères, Alain Nyamitwe et certains hauts fonctionnaires du gouvernement. Du côté des Nations Unies, étaient présents son envoyé spécial au Burundi, Jamal Benomar et le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Burundi, Paolo Lembo. Lire la suite

Programme d’action pour l’humanité

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’ONU

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’ONU

À aucun moment depuis la création de l’Organisation des Nations Unies l’aide humanitaire n’a été indispensable à autant de personnes qu’aujourd’hui. Les belligérants sont de plus en plus nombreux à bafouer sans vergogne le droit international humanitaire. Jamais il n’a fallu tant de ressources pour répondre à des besoins dont l’augmentation est spectaculaire. Or, le manque de fonds n’a jamais été aussi dramatique.

Ces raisons, entre autres, m’ont conduit à convoquer le tout premier Sommet mondial sur l’action humanitaire, qui se tiendra à Istanbul les 23 et 24 mai. J’exhorte les dirigeants du monde entier, les organisations internationales et les autres parties intéressées à s’engager à faire plus et mieux pour ceux qui sont dans le plus grand dénuement. Il n’y a pas de temps à perdre. Lire la suite

Unissons-nous pour prévenir l’extrémisme violent

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.

L’extrémisme violent porte directement atteinte aux principes consacrés par la Charte des Nations Unies et menace gravement la paix et la sécurité internationales.

Des groupes terroristes, parmi lesquels Daech et Boko Haram, n’hésitent pas à enlever des jeunes filles, bafouer systématiquement les droits des femmes, détruire des biens culturels, travestir les valeurs pacifiques qui sous-tendent les croyances religieuses et assassiner brutalement des milliers d’innocents dans le monde entier.

Ces groupes attirent comme des aimants les combattants terroristes étrangers, qui succombent facilement à leur rhétorique simpliste et séductrice.

L’extrémisme violent ne vise pas uniquement une religion, une nationalité ou un groupe ethnique. De fait, aujourd’hui, la grande majorité des victimes qu’il fait de par le monde sont musulmanes.

Pour combattre ce fléau, il nous faut donc adopter une stratégie concertée et prendre des mesures de nature à résoudre le problème plutôt qu’à l’exacerber. Lire la suite

Une nouvelle ère de possibles

Ban-Ki-Moon-COP21-624x416L’Organisation des Nations Unies a été créée, il y a soixante-dix ans, à partir des cendres de la Seconde Guerre mondiale. Soixante-dix ans plus tard, les nations se sont unies, à Paris, pour faire face à un autre danger, qui menace la vie telle que nous la connaissons, du fait du réchauffement rapide de la planète.

Les États sont entrés dans une nouvelle ère de coopération à l’échelle mondiale concernant les changements climatiques, soit un des problèmes les plus complexes que l’humanité ait jamais rencontrés. Ce faisant, ils ont fait considérablement avancer l’action menée pour honorer le mandat consacré dans notre Charte, qui est de « préserver les générations futures ».

L’Accord de Paris est un triomphe pour l’humanité et l’environnement ainsi qu’une victoire du multilatéralisme. Il représente la police d’assurance-maladie qui protégera notre planète. Pour la première fois, chaque pays du monde s’est engagé à réduire ses émissions, à renforcer sa résistance et à agir, sur le plan international et national, pour affronter les changements climatiques. Lire la suite