Des soins simples et proches des familles : un plus pour la survie de la mère et de l’enfant

Le Burundi lance le deuxième passage 2016 de la Semaine Santé Mère Enfant en introduisant le vaccin contre le cancer du col de l’utérus

dsc_0364Busiga/Ngozi, le 6 décembre 2016 – Le Burundi lance aujourd’hui le deuxième passage de 2016 de la Semaine Santé Mère et Enfant au centre de santé Rukeco, province Ngozi. Lors de cette édition, le vaccin contre le cancer du col de l’utérus, la première cause de mortalité par cancer chez la femme, sera introduit en phase pilote à Ngozi et Rumonge.

Organisée deux fois par an au Burundi depuis 2002, la Semaine Santé Mère Enfant (SSME) fournit un paquet d’interventions destiné à améliorer la santé des mères et des enfants, en particulier ceux issus de groupes vulnérables ou vivant dans des zones éloignées des centres de santé.

« L’objectif de cette semaine est de rendre d’importants soins préventifs encore plus accessibles aux enfants et aux mères du Burundi, en particulier ceux vivant dans les zones reculées, » note Bo Viktor Nylund, Représentant de l’UNICEF au Burundi. Continuer la lecture

RDC : le Conseil de sécurité reste préoccupé par le risque de déstabilisation dû à la crise politique

Centre d’actualités de l’ONU

Une femme écrase du manioc pour produire de la farine, dans la province du Bas-Congo, en République démocratique du Congo (RDC). Photo UNICEF/Olivier Asselin

Une femme écrase du manioc pour produire de la farine, dans la province du Bas-Congo, en République démocratique du Congo (RDC). Photo UNICEF/Olivier Asselin

5 décembre 2016 – Le Conseil de sécurité de l’ONU a déclaré lundi qu’il restait préoccupé par le risque de déstabilisation que l’absence de règlement rapide et consensuel de la crise politique actuelle fait peser sur la République démocratique du Congo (RDC) et la région dans son ensemble, comme en témoignent les violences des 19 et 20 septembre 2016.

Dans une déclaration publiée par la Présidence du Conseil, les membres du Conseil de sécurité se sont dits encouragés par l’engagement unanime des acteurs congolais à empêcher cette déstabilisation et à continuer de tenir des discussions ouvertes à tous afin de parvenir à un large consensus, en vue de l’organisation d’élections présidentielle et législatives libres, justes, crédibles, ouvertes à tous, transparentes, pacifiques et dans les meilleurs délais, menant à une transmission pacifique du pouvoir.

Continuer la lecture

Message du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le sida

1er décembre 2016

featured-image-index23

Le bâtiment du Secrétariat de l’ONU éclairé par le ruban rouge du sida, témoignant de l’engagement de l’Organisation à lutter contre le VIH/sida. Photo ONU/Eskinder Debebe

Trente-cinq ans après l’apparition du sida, la communauté internationale peut s’enorgueillir dans une certaine mesure des résultats obtenus, mais il lui faut également regarder l’avenir avec détermination et s’attacher à atteindre son objectif de vaincre le sida d’ici à 2030. Continuer la lecture

Genève : le Chef des droits de l’homme de l’ONU préoccupé par la « tragédie d’Alep » et le durcissement au Burundi

Radio des l’ONU                                                                                   Télécharger

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein. Photo : ONU / Jean-Marc Ferré

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein. Photo : ONU / Jean-Marc Ferré

30 novembre 2016 – Lors d’un dialogue informel avec le Conseil des droits de l’homme ce mercredi à Genève, Zeid Ra’ad Al Hussein s’est inquiété de la volonté des autorités burundaises de procéder à un recensement ethnique des fonctionnaires civils. Il s’agirait d’un inventaire basé sur l’ethnie et la région de provenance de ces fonctionnaires.

Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme s’est aussi préoccupé du sort des civils syriens d’Alep-Est.

Le Chef des droits de l’homme de l’ONU a dénoncé le « cauchemar syrien qui viole manifestement les normes les plus fondamentales des droits humains et la moindre parcelle d’humanité ».

Continuer la lecture

Burundi : des experts de l’ONU exhortent le gouvernement à protéger les civils

Centre d’actualités de l’ONU

Dans le camp de réfugiés de Ndutu en Tanzanie, Abdul Yamuremye et sa famille ont fui la violence au Burundi. Photo HCR/Benjamin Loyseau (archives)

Dans le camp de réfugiés de Ndutu en Tanzanie, Abdul Yamuremye et sa famille ont fui la violence au Burundi. Photo HCR/Benjamin Loyseau (archives)

29 novembre 2016 – Le Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD) a demandé mardi au gouvernement du Burundi de prendre des mesures rapides et efficaces pour protéger les civils, notamment l’admission immédiate d’un contingent de la police des Nations Unies pour surveiller la situation en matière de sécurité et de droits humains dans le pays.

Le fait que les milices armées intimident ouvertement les gens démontre « la réticence ou l’incapacité du gouvernement à protéger les civils », a souligné le Comité dans une décision rendue dans le cadre de sa procédure d’alerte rapide et d’action urgente. Le Comité a également exprimé sa profonde préoccupation à l’égard d’un questionnaire de la fonction publique publié le 8 novembre et demandant aux fonctionnaires d’indiquer leur appartenance ethnique.

Continuer la lecture

Violence à l’égard des femmes : l’ONU réclame une prévention et une intervention dignes de ce nom

Radio de l’ONU                                                                                   Télécharger

La violence à l'égard des femmes et des filles est une violation des droits humains” – Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU. Photo: Belinda Mason, Silent Tears

La violence à l’égard des femmes et des filles est une violation des droits humains” – Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU. Photo: Belinda Mason, Silent Tears

25 novembre 2016 – En cette Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est félicité vendredi de la prise de conscience du monde concernant ce fléau mais a estimé qu’il fallait faire bien davantage pour transformer cette prise de conscience en une prévention et en une intervention dignes de ce nom.

« La violence à l’égard des femmes et des filles impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. Lorsque les femmes ne peuvent pas travailler en raison de la violence, leur emploi peut s’en trouver menacé, les empêchant de se procurer des revenus qui leur font cruellement défaut, remettant en cause leur autonomie et nuisant à leur capacité de rompre des relations avec des partenaires violents », a noté M. Ban dans un message.

Continuer la lecture

Appel aux organisations de la société civile pour une demande de financement

undef23 novembre 2016 – Le Fonds des Nations Unies pour la démocratie invite les organisations de la société civile à déposer une candidature de financement de projet. Les propositions de projets peuvent être soumises en ligne en anglais ou en français, les deux langues de travail de l’ONU, entre le 18 novembre 2016 et le 18 décembre 2016 à l’adresse www.un.org/democracyfund. Vous trouverez des directives, des questions fréquemment posées (FAQ) et des leçons apprises pour les candidats ici: http://www.un.org/democracyfund/application-materials. Continuer la lecture

Burundi : le Conseil des droits de l’homme nomme les membres de la Commission d’enquête

Centre d’actualités de l’ONU

Des réfugiés burundais dans un camp à Lucenda, en République démocratique du Congo. Photo PAM/Leonora Baumann

Des réfugiés burundais dans un camp à Lucenda, en République démocratique du Congo. Photo PAM/Leonora Baumann

22 novembre 2016 – Le Président du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies , Choi Kyonglim , a annoncé mardi la nomination des trois membres de la Commission d’enquête sur le Burundi : Fatsah Ouguergouz (Algérie), Reina Alapini Gansu (Bénin) et Francoise Hampson (Royaume-Uni).

M. Ouguergouz assumera les fonctions de président de cette Commission d’enquête, a précisé M. Kyonglim dans un communiqué de presse.

Continuer la lecture

MARRAKECH : les pays s’engagent à mettre en œuvre complètement l’Accord de Paris sur le climat

Centre d’actualités de l’ONU

Photo de famille à l’extérieur de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Marrakech. Photo CCNUCC

Photo de famille à l’extérieur de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Marrakech. Photo CCNUCC

18 novembre 2016 – Les pays réunis depuis le 7 novembre à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Marrakech (COP 22) ont promis vendredi de continuer à aller de l’avant et à mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat entré en vigueur il y a deux semaines.

Dans ‘La Proclamation de Marrakech pour l’action en faveur du climat et du développement durable’, les Etats parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC) ont affirmé leur « engagement » à « la mise en œuvre complète » de l’Accord.

Continuer la lecture

MARRAKECH : Ban Ki-moon appelle toute la société à s’impliquer dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris

Centre d’actualités de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon (sur les écrans) prononce un discours à une réunion de haut niveau sur l’accélération de l’action climatique. Photo Centre d’actualités de l’ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon (sur les écrans) prononce un discours à une réunion de haut niveau sur l’accélération de l’action climatique. Photo Centre d’actualités de l’ONU

17 novembre 2016 – Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi tous les secteurs de la société, qu’il s’agisse des entreprises, des villes et de la société civile, à s’impliquer dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris, à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Marrakech (COP 22).

« J’encourage tous les secteurs de la société à s’impliquer. Nous avons besoin de tout le monde. Et nous avons besoin d’agir du niveau local au niveau global », a déclaré M. Ban dans un discours lors d’une réunion de haut niveau sur le Programme d’action pour le climat à la COP 22. « Nous n’avons pas de temps à perdre, et beaucoup à gagner, en agissant maintenant ».

Continuer la lecture